Test à l’effort

161

Définition:

Le test à l’effort est pratiqué soit sur un tapis de course soit sur une bicyclette fixe. Il consiste à évaluer les capacités cardio-vasculaires et cardio-respiratoires qui traduisent donc les capacités d’adaptation à l’effort physique d’une personne. En accroissant le travail du coeur, cela va permettre de détecter d’éventuelles anomalies en mesurant la fréquence cardiaque maximale, la consommation d’oxygène et le rejet d’acide carbonique. Un électrocardiogramme est enregistré durant l’effort physique. L’effort fournit est gradué avec des changements de paliers au cours de l’effort.

Ce test est recommandé aux:

  • sportif de haut niveau
  • hommes de plus de 40ans, femmes plus de 50 ans souhaitant reprendre une activité physique
  • personnes se préparant à une activité sportive intense ou inhabituelle

 

Indications:

  • diagnostic (maladies cardiaques, coronaires)
  • évaluation
  • dépistage
  • déterminer les modalités d’un entrainement pour un sportif de haut niveau

Contre-indications:

  • angor instable
  • infarctus du myocarde
  • hypertension artérielle
  • cardiomyopathie
  • trouble du rythme cardiaque
  • endocardite, péricardite, myocardite
  • décompensation cardiaque
  • thrombose veineuse récente
  • embolie pulmonaire récente
  • insuffisance respiratoire
  • anémie sévère
  • artérite des membres inférieurs

Technique de l’examen:

  • dure généralement 20 minutes
  • examen clinique pré-test:

> auscultation du coeur et des poumons
prise de la fréquence cardiaque
prise de la tension artérielle

  • patient torse nu, électrodes de l’ECG collés sur la peau
  • dans l’idéal, le sujet doit produire un effort au maximum de ses possibilités
  • l’épreuve se déroule par paliers progressifs, accélération du tapis de course, augmentation de la résistance du vélo toutes les 3 minutes en moyenne
  • données enregistrées durant l’effort physique:

> fréquence cardiaque
tensión artérielle
électrocardiogramme
consommation d’oxygène
production de gaz carbonique

  • test interrompu en cas de:

> épuisement musculaire ou essoufflement trop important
tension artérielle trop élevée
fréquence cardiaque maximale théorique atteinte (220-âge du patient)
trouble du rythme cardiaque
> apparition d’un malaise ou d’une chute de tension

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.